Le garçon qui parlait avec les mains, Sandrine Beau et Gwenaëlle Doumont (livre)

Ce roman joliment illustré nous invite à faire la connaissance de Manolo ; ce seul prénom emporte vers des contrées ensoleillées où résonne la musicalité de la langue espagnole et des rythmes du flamenco.

Nous partons pour une belle histoire, pas aussi souriante que le dessin de la couverture, puisque Manolo devra faire accepter deux particularités : son origine étrangère et sa surdité.

L'intelligence des enfants saura déjouer l'intolérance et les peurs de certains adultes.

Ce roman jeunesse trouvera ses lectrices et lecteurs aussi chez les "grandes personnes".

Une belle découverte de la langue des signes, et des capacités inconnues des personnes handicapées.

OPAC Recherche Simple